top of page
Rechercher

1360: la création du Franc

En pleine guerre de cent ans, sur fond de crises monétaire, économique et politique, minée par des insurrectons, le 5 décembre 1360, le roi de France créé une toute nouvelle monnaie : le franc.


Vaincu à Poitiers (19 décembre 1356), Jean le Bon, Roi de France est captif à Londres.

A Brétigny, le 8 mai 1360, son fils Charles conclut la paix avec Édouard III d’Angleterre. Outre d’importantes concessions territoriales, le roi de France doit s’acquitter d’une rançon de 3 millions d’écus... soit 12,5 tonnes d’or !


Libéré après un versement de 400 000 livres en écus, Jean le Bon débarque à Calais le 25 octobre en laissant à Londres des otages parmi lesquels son frère et ses trois fils. Ce versement est couvert par le mariage de sa fille Isabelle avec Jean Visconti, fils de Galéas, potentat de Milan, moyennant 600 000 livres.

Restaient encore 2 600 000 livres à verser…


Sur le chemin de Paris, Jean le Bon signe trois ordonnances fiscales et monétaires à Compiègne le 5 décembre 1360. Il lève un impôt direct, le « fouage », sur chaque foyer fiscal. En même temps, les derniers d’argent sont renforcés et une nouvelle pièce d’or est créée : le franc à cheval, prescrit à 24 carats (or fin), au poids équivalant à 3,885 g, pour un cours de 20 sous tournois, c’est-à-dire 1 livre tournois, l’unité de compte. La frappe des espèces blanches (argent) et noires (billon2) débute quinze jours après l’ordonnance, celle des francs dès février 1 361.


Cette nouvelle monnaie d’or porte le nom de « franc », Le franc matérialise dans la population la libération, au moins pour un temps, du fléau des mutations par la garantie de son pouvoir d’achat. C’est enfin le symbole de la souveraineté restaurée après une guerre dévastatrice contre l’Angleterre et de graves soulèvements sociaux, notamment à Paris.

Le franc est donc la monnaie du roi libéré, de la paix rétablie, la pièce qui symbolise le retour à la « bonne monnaie » : une monnaie forte de la stabilité retrouvée. C’est la monnaie du redressement amorcé et réalisé sous le gouvernement d’un roi « sage » et « bien entouré » : Charles V.


Pour aller plus loin:


Source photo:




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page